Fonds Louis Calas, de Labastide-Rouairoux : ouvrier boulanger, combattant sur le front algéro-marocain (1907-1909) et poilu de la guerre 1914-1918



Eléments de l'instrument de recherche
Page de titre
Présentation
Plan de classement
Corps de l'instrument de recherche


Page de titre retour


Archives départementales

du Tarn


 

 

 

 

 

 

 

Fonds Louis Calas, de Labastide-Rouairoux : ouvrier boulanger, combattant sur le front algéro-marocain (1907-1909) et poilu de la guerre 1914-1918

 

par Fatima Ksori, sous la responsabilité de Françoise Hubaut

sous la direction de Jean le Pottier

 

 

Albi

2014








Présentation retour

123 J









Lieu de conservation FRAD081
Date de création description mardi 7 octobre 2014





Plan de classement retour

1. Documents personnels
  Louis Calas
  Autres personnes
  Photographies
2. Correspondance
  Louis Calas : lettres envoyées
    Période 1907-1909, le conflit algéro-marocain
      Lettres à ses parents
    Période 1910- juillet 1914, retour à Labastide-Rouairoux.
    Période juillet 1914-1919, la Grande guerre
      1914
      1915
      1916
      1917
      1918
      1919
    Année 1969, la retraite
  Louis Calas : lettres reçues
    1905
    Période 1907-1909, où Louis Calas participe au conflit algéro-marocain
    Période 1910- juillet 1914, entre deux conflits.
    Période août 1914-1919, la guerre
    Période 1921-1927, après guerre.
    Sans date
  Marguerite Berthomieux : lettres reçues d'autres correspondants que Louis Calas
    Avant-guerre
    Pendant la guerre 14-18
    Sans date
  Marguerite Berthomieux : lettres envoyées à d'autres correspondants que Louis Calas
  Autres lettres
  Cartes postales vierges (sans correspondance)
3. Mémoires de la guerre, notes et réflexions
5. Dessins
6. Documentation
  Fascicules imprimés
  Album de cartes postales du Souvenir de la guerre 14-18





Corps de l'instrument de recherche retour

1. Documents personnels retour
Louis Calas retour
123 J 1Livret militaire, classe 1906.
91e régiment d'infanterie.
Louis Calas est né le 14 août 1886 à Labastide-Rouairoux (Tarn). Il réside alors à Montpellier et il est comptable. Son numéro de matricule est n°1192. Il est promus caporal le 1er octobre 1908.
Il est en service d'active en Algérie, le 18 octobre 1907, dans la région saharienne et il participe aux opérations sur les confins algéro-marocains en guerre, avant de revenir en Algérie entre mai et juillet 1909.
Mobilisé dans la guerre contre l'Allemagne du 3 août 1914 au 4 avril 1919, il est évacué pour une "ulcération des jambes et pieds par gelure", le 13 août 1917.
Dates : 1906
Substitut numérique isolé : 123J_1.pdf
123 J 2Certificat de bonne conduite (1909)
Fait à Oran, le 1er septembre 1909 par la commission spéciale de la 20e section de "Commis et ouvriers militaires" à laquelle appartient le caporal Louis Calas (numéro de matricule 2723).
Dates : 1909
Substitut numérique isolé : 123J_2.pdf
123 J 3Cartes nominatives d'adhérent du Parti socialiste (SFIO) et feuilles de cotisations (1924-1931)
Dates : 1924-1931
Autres personnes retour
123 J 4Charles Berthomieux
Carte de visite : "Docteur en droit, rédacteur au Ministère du Travail, ancien sous-chef de cabinet du ministre, 7 bis, rue Laromiguière, Paris V".
Dates : [après 1911]
Présentation producteur : Charles Berthomieux est le cousin de Marguerite Berthomieux, épouse de Louis Calas en 1911. Marguerite est d'un milieu social plus aisé que son futur époux, Louis Calas. Son cousin Charles semble la courtiser dans les années avant 1911.
Photographies retour
123 J 5Photographies représentant Louis Calas (1909 - vers 1960)
- Portrait en pied et en costume civil, réalisé par J. Vidal, photographe à Béziers. A noter : inscription au verso "23 ans environ, papa" [1909].
- Portraits en pied réalisés en extérieur par Raoul Marque à Dijon (2 exemplaires, tirages sur carte postale).
- Photographie de groupe : 4 militaires (2 à cheval et 2 à pied) dont Louis Calas de Labastide-Rouairoux et Louis Calas de Lacaune [son homonyme].
- Portrait de Louis Calas en habits militaires, la main posée sur un obus allemand de "250, non éclaté" (1er septembre 1917 ; deux exemplaires avec un cadrage un peu différents).
- Portrait Louis Calas en pied, réalisé en studio de photographe (tirage sur carte postale). A noter : inscription au verso "âgé de 32 ans, à Nantes, hôpital 1918, costume prêté par le photographe".
- Portrait en pied, sans date. Âgé, Louis Calas porte un costume civil et un béret.
Dates : 1909-1960
Description physique : 8 photographies
123 J 6Photographies prises en Algérie (1908-1909)
- Ville de Taghit (Sahara), sa palmeraie et le grand Erg [1908] (1 tirage collé sur carton, 163 x 235 mm).
-Tighlit : militaires français "Pistoto et adjudant Laleri avec sa femme et son gosse", et population locale lors de la fabrication de la poudre (1908).
- 5 personnes devant des palmiers. Un militaire est identifié : Pradeilles
- Tombe du soldat Ferreol tué à Bou Denid sur le Guir, le 29 octobre 1908 à l'âge de 22 ans
Dates : 1908
123 J 7Photographies prises en Grèce (18 novembre 1918)
- Femmes et enfants en costume traditionnel "Enfants macédoniens endimanchés" (2 cartes).
Dates : 1918
123 J 8Photographies : Raoul Record, mort sur le front ; Dulot, un camarade.
- Portrait en pied par Raoul Marque, photographe à Dijon : tirage sur carte postale. Inscription au verso : "Eventré par obus à La Croix Sans Tête. 6 hommes pour le tenir lorsqu'il s'est vu mourrir. Tué août 1917. Soupir. ".
- Un homme en costume portant chapeau melon, photographié devant un immeuble : inscription "Dulot de paris, Sahara 1908".
Dates : 1917
Substitut numérique isolé : 123J_8.pdf
123 J 9Photographie de personnes non identifiées
- deux militaires "Orient-Italie, 25 mars 1919".
- Groupe de personnes (environ 40) hommes et femmes, une fillette. Pourrait être la famille de Louis Calas ou ses compagnons de travail. Certains hommes portent un tablier. A été noté : 11 septembre 1923.
Dates : 1919
2. Correspondance retour
Ce sont les lettres envoyées et reçues par Louis Calas et par Marguerite Bertomieux, épouse Calas en 1911. A noter : le père de Louis Calas, est également prénommé Louis, et il réside avec son épouse, à Labastide-Rouairoux. La famille de Marguerite Berthomieux réside dans le département de l'Hérault, à Puisserguier.
Modalités accès : La correspondance ayant été numérisée, les documents originaux ne sont plus communicables.
Instruments de recherche liés : Table des images numérisées (consultables en salle de lecture)
Louis Calas : lettres envoyées retour
Période 1907-1909, le conflit algéro-marocain retour
A l'appel en 1906, Louis Calas ne s'étant pas présenté, il est déclaré " bon absent " pour le service militaire. Dès 1907 il est envoyé dans le service d'active en Algérie (alors " Algérie française ") et il participe au conflit algéro-marocain, dans la région saharienne entre le 18 octobre 1907 et juillet 1909.
Lettres à ses parents retour
123 J 10novembre 1907-octobre 1908
Dates : 18 novembre 1907-3 octobre 1908
Nombre éléments : 4 cartes
123 J 11février 1909
Dates : 11-24 février 1909
Nombre éléments : 10 cartes
123 J 12Mars-avril 1909
Dates : 7 mars-21 avril 1909
Nombre éléments : 13 cartes
123 J 13mai 1909
Dates : 2-26 mai 1909
Nombre éléments : 15 cartes
123 J 14juin 1909
Dates : 9-30 juin 1909
Nombre éléments : 9 cartes
123 J 15Juillet-août-septembre 1909
A noter : une carte portant mention L'heureux jour où je passerai de vant ce ksar. L. C. représente une vue du ksar de Colomb-Béchard et a été postée de Taghit (14 février 1919). Au verso : un poème en alexandrins
Le silo est un trou de forme ciculaire
Que dans les camp d'Afrique on creuse dans la terre,
Etroit à l'orifice et large dans le fonds
Humide, sale, obscur, mystérieux, profond
Une trape sinistre à la gueule béante
Qui saisit une proie et l'angloutit vivante
Un cercle ténébreux où l'homme reste seul
Ressemble à un mort sans cercueil sans linceul
Car on vous descend là de la même manière
Que dans la fosse étroite on descend une bière

Dates : 2 juillet-15 septembre 1909
Nombre éléments : 13 cartes
Période 1910- juillet 1914, retour à Labastide-Rouairoux. retour
Retour en France. Mariage en 1911. Louis Calas est boulanger à Puisserguier (Hérault) ou à Labastide-Rouairoux (Tarn). Mariage en février 1911 et naissance de Suzanne, fille unique de Louis Calas et Marguerite Berthomieux, le 28 janvier 1912.
123 J 16Lettres à Marguerite (mai-septembre 1912-janvier 1914)
Dates : 20 mai 1912-16 janvier 1914
Nombre éléments : 8 cartes
Période juillet 1914-1919, la Grande guerre retour
1914 retour
Louis Calas part pour Verdun le 2 août 1914 et pendant tout le mois de décembre il se déplace et écrit de plusieurs villes : Dombasle-en-Argonne, Balleycourt, Is-sur-Tille, Chaumont, Robert-Espagne, Revigny.
123 J 17Lettres à Marguerite (août-décembre 1914)
Dates : 1914
Nombre éléments : 13 cartes
123 J 18Lettres à ses parents (août-décembre 1914)
Dates : 1914
Nombre éléments : 11 cartes
1915 retour
Louis Calas part pour Dijon avec son bataillon le 15 janvier 1915, il se plaint de ses conditions de vie. Pendant deux mois il se déplace et écrit de plusieurs villes : Brierme-le-Château, Bar-sur-Aube, Bieuville, Saint-Mard-sur-Le-Mont, Alliancelles, Villier-en-Lieu, Saint-Dizier.
123 J 19Lettres à Marguerite (janvier-Février 1915)
Dates : 14 janvier-27 février 1915
Nombre éléments : 11 cartes
123 J 20Lettres à Marguerite (mars-avril 1915)
Dates : 7 mars-25 avril 1915
Nombre éléments : 9 cartes
123 J 21Lettres à Marguerite (mai 1915)
Dates : 1er-31 mai 1915
Nombre éléments : 15 cartes
123 J 22Lettres à Marguerite (juin- juillet 1915)
Dates : 3 juin-28 juillet 1915
Nombre éléments : 21 cartes
123 J 23Lettres à Marguerite (septembre-octobre 1915)
Dates : 29 septembre-31 octobre 1915
Nombre éléments : 8 cartes
123 J 24Lettres à Marguerite (novembre-décembre 1915)
Dates : 4 novembre-26 décembre 1915
Nombre éléments : 14 cartes
123 J 25Lettres à ses parents (janvier-novembre 1915)
Dates : 15 janvier-26 décembre 1915
Nombre éléments : 31 cartes
1916 retour
Louis Calas se trouve à Verdun le 13 septembre. Sur deux mois il déplace et écrit de plusieurs villes : Villers-Bretonneux, Cerisy, Cauffry. Départ de Cauffry pour Marseille puis enbarque pour l'Algèrie le 21 décembre. Il arrive à Philippeville le 24 décembre, puis il écrit des villes de Batna et Oued Taga.
123 J 26Lettres à Marguerite (janvier-septembre 1916)
Dates : 2 janvier-23 septembre 1916
Nombre éléments : 19 cartes
123 J 27Lettres à Marguerite (octobre -décembre 1916)
Dates : 7 octobre-31 décembre 1916
Nombre éléments : 27 cartes
123 J 28Lettres à ses parents (6 janvier au 31 décembre 1916)
Dates : 1916
Nombre éléments : 25 cartes
1917 retour
Le 4 janvier Louis Calas est dans les montagnes de l'Aurès. il traverse plusieurs villes entre janvier et mars. Il prend le départ de Philippeville et arrive au camp de Mirabeau à Marseille. Il rejoint le front à Vesoul Chemins des Dames, La Croix sans Tête. Il est évacué en octobre pour des gelures aux pieds. Séjour en hôpital.
123 J 29Lettres à Marguerite (janvier 1917)
Dates : 2-29 janvier 1917
Nombre éléments : 11 cartes
123 J 30Lettres à Marguerite (février 1917)
Dates : 4-26 février 1917
Nombre éléments : 12 cartes
123 J 31Lettres à Marguerite (mars 1917)
Dates : 2-29 mars 1917
Nombre éléments : 11 cartes
123 J 32Lettres à Marguerite (avril 1917)
Dates : 2-24 avril 1917
Nombre éléments : 11 cartes
123 J 33Lettres à Marguerite (mai 1917)
Dates : 16-30 mai 1917
Nombre éléments : 10 cartes
123 J 34Lettres à Marguerite (juin 1917)
Dates : 11-26 juin 1917
Nombre éléments : 9 cartes
123 J 35Lettres à Marguerite (juillet-août 1917)
Dates : 15 juillet-28 août 1917
Nombre éléments : 9 cartes
123 J 36Lettres à Marguerite (septembre-octobre 1917)
Dates : 17 septembre-2 octobre 1917
Nombre éléments : 17 cartes
123 J 37Lettres à Marguerite (novembre 1917)
Dates : 4-16 novembre 1917
Nombre éléments : 8 cartes
123 J 38Lettres à ses parents (janvier-mars 1917)
Dates : 2 janvier-29 mars 1917
Nombre éléments : 13 cartes
123 J 39Lettres à ses parents (avril-mai 1917)
Dates : 2 avril-30 mai 1917
Nombre éléments : 18 cartes
123 J 40Lettres à ses parents (juin-août 1917)
Dates : 13 juin-30 août 1917
Nombre éléments : 10 cartes
123 J 41Lettres à ses parents (septembre-octobre 1917)
Dates : 18 septembre-30 octobre 1917
Nombre éléments : 14 cartes
123 J 42Lettres à ses parents (novembre-décembre 1917)
Dates : 2 novembre-9 décembre 1917
Nombre éléments : 6 cartes
1918 retour
Louis Calas part le 30 juillet en renfort dans l'armée d'Orient. Il arrive en Italie le 24 août en Grèce le 31 août juqu'au 19 septembre.
123 J 43Lettres à Marguerite (janvier-avril 1918)
Dates : 25 janvier-27 avril 1918
Nombre éléments : 7 cartes
123 J 44Lettres à Marguerite (mai-juin 1918)
Dates : 1er mai-17 juin 1918
Nombre éléments : 16 cartes
123 J 45Lettres à Marguerite (juillet-août 1918)
Dates : 8 juillet-31 août 1918
Nombre éléments : 24 cartes
123 J 46Lettres à Marguerite (septembre-octobre 1918)
Dates : 4 septembre-28 octobre 1918
Nombre éléments : 15 cartes
123 J 47Lettres à Marguerite (novembre-décembre 1918)
Dates : 9 novembre-30 décembre 1918
Nombre éléments : 13 cartes
123 J 48Lettres à ses parents (avril-août 1918)
Dates : 27 avril-31 août 1918
Nombre éléments : 26 cartes
123 J 49Lettres à ses parents (septembre-décembre 1918)
Dates : 4 septembre-30 décembre 1918
Nombre éléments : 18 cartes
1919 retour
Louis Calas arrive le 10 janvier à Rome et repart pour Lyon le 4 février
123 J 50Lettres à Marguerite (janvier-septembre 1919)
Dates : 2 janvier-26 septembre 1919
Nombre éléments : 26 cartes
123 J 51Lettres à ses parents (janvier-mars 1919)
Dates : 6 janvier-26 mars 1919
Nombre éléments : 10 cartes
Année 1969, la retraite retour
123 J 52Lettre "brouillon" pour envoyer à son cher Mailhé (20 mars 1969)
Cette lettre écrite à l'âge de 83 ans évoque le parcours de Louis Calas après la guerre et ses maigres revenus à la retraite. Louis Calas perçoit le Fonds national de solidarité et il a une carte d'assuré social car il a travaillé en usine à l'époque des retraites ouvrières et paysannes. Depuis trente ans j'étais ouvrier dans le textile.
Dans l'infanterie (...) nettoyeur de tranchées pendant plus de deux ans. La Somme, Verdun, Le chemin des Dames etc. (…) Obligé de vivre dans la pourriture des temps présents, dans ce monde de fous, j'enlèverais la porte de sortie sans effort. Je n'ai jamais fait partie d'ancien groupe de combattant. Quand j'ai vu que les coupables de la tuerie, les assassins étaient les premiers à glorifier (...). Après 65 ans de travail et sept années de bagne on me mesure le pain. Je joins les deux bouts en cultivant moi-même les légumes malgré les suites de ma blessure qui font que je peux me mouvoir difficilement. J'ai quand même une excellente santé.
Dates : 1969
Louis Calas : lettres reçues retour
1905 retour
123 J 53Lettre de son ami Bonnemaire
Dates : 25 juillet-1905
Nombre éléments : 1 carte
Période 1907-1909, où Louis Calas participe au conflit algéro-marocain retour
123 J 54Lettres reçues de ses parents (septembre 1908- juin 1909)
A noter : Son père est également nommé Louis Calas. Il réside avec son épouse à Labastide-Rouairoux (Tarn).
Dates : 23 septembre 1908-22 juin 1909
Nombre éléments : 6 cartes
123 J 55Lettres reçues de ses amis et autres parents (mai 1908-août 1910)
A noter : Anna (parente résidant à Cathalo / Labastide-Rouairoux, domicile paternel) : 17 septembre 1909 et 30 août 1910.
Dates : 13 mai 1908-30 août 1910
Nombre éléments : 23 cartes
Période 1910- juillet 1914, entre deux conflits. retour
123 J 56Lettres reçues de ses amis : 10 janvier 1910 et 4 juillet 1910 ; 28 février et 15 septembre 1911. De son ami Chavardès : 1 juillet 1914
Dates : 10 janvier 1910-1er juillet 1914
Nombre éléments : 5 cartes
123 J 57Lettres reçues de Mélanie parente ou proche amie (mai1912)
A noter : Mélanie semble aider Marguerite pendant sa maladie (accouchement ?) la petite Suzanne étant confiée à une nourrice, la maman est soignée par des "soeurs" dans l'Hérault.
Dates : 18-21 mai 1912
Nombre éléments : 2 cartes
123 J 58Lettres reçues de Marguerite (mars 1914)
Dates : 9 mars 1914
Nombre éléments : 1 carte
Période août 1914-1919, la guerre retour
123 J 59Lettres reçues de Joseph Calas oncle, habitant Maraussan, Hérault (août-septembre 1915)
Dates : 14 août-19 septembre 1915
Nombre éléments : 2 cartes
123 J 60Lettres reçues de Jeanne parente ou proche amie (septembre 1916)
Dates : 26 septembre 1916
Nombre éléments : 1 carte
123 J 61Lettres reçues de ses amis (mars-septembre 1917)
Dates : 12 mars-24 septembre 1917
Nombre éléments : 16 cartes
123 J 62Lettres reçues de ses amis (janvier-décembre 1918)
Dates : 6 janvier-30 décembre 1918
Nombre éléments : 13 cartes
123 J 63Lettres reçues de son cousin (juillet-août 1918)
Dates : 2 juillet-30 août 1918
Nombre éléments : 2 cartes
123 J 64Lettres reçues de ses amis (janvier- mars 1919)
Dates : 6 janvier-26 mars 1919
Nombre éléments : 20 cartes
Période 1921-1927, après guerre. retour
123 J 65Lettres reçues de ses amis : 18 janvier 1921, 4 avril 1921, 11 octobre 1923, 28 juin 1924, 28 décembre 1924, 5 octobre 1927.
Dates : 18 janvier 1921-5 octobre 1927
Nombre éléments : 6 cartes
Sans date retour
123 J 67Lettre reçue de ses parents
Dates : Sans date
Nombre éléments : 1 carte
123 J 66Lettres reçues de Marguerite
Dates : Sans date
Nombre éléments : 7 cartes
123 J 68Lettres reçues de son oncle Joseph Calas
Dates : Sans date
Nombre éléments : 2 cartes
123 J 69Lettres reçues de ses amis
Dates : Sans date
Nombre éléments : 31 cartes
Marguerite Berthomieux : lettres reçues d'autres correspondants que Louis Calas retour
Avant-guerre retour
123 J 70Lettres reçues de ses cousins et parents (20 novembre 1901 ; 26 avril 1905 au 10 août 1913)
Dates : 20 novembre 1901-10 août 1913
Nombre éléments : 41 cartes
Pendant la guerre 14-18 retour
123 J 71Lettres reçues de Charles Berthomieux son cousin (11 juin et 19 novembre 1915)
Dates : 11 juin-19 novembre 1915
Nombre éléments : 2 cartes
123 J 72Lettre reçue de Marie (parente ou proche amie) (juin 1917)
Dates : 7 juin 1917
Nombre éléments : 1 carte
Sans date retour
123 J 73Lettres reçue de Iché Jean, de Melanie et deCharles Berthomieux.
Dates : Sans date
Nombre éléments : 6 cartes
Marguerite Berthomieux : lettres envoyées à d'autres correspondants que Louis Calas retour
123 J 74Lettre envoyée à ses parents (mai 1917)
Dates : 9 mai 1917
Nombre éléments : 1 carte
123 J 75Lettre envoyée à sa mère (avril 1924)
Dates : 20 avril 1924
Nombre éléments : 1 carte
123 J 77Lettre envoyée à son beau-père (sans dates)
Dates : Sans date
Nombre éléments : 1 carte
123 J 76Lettres envoyées à ses parents (sans dates)
Dates : Sans date
Nombre éléments : 5 cartes
Autres lettres retour
123 J 78Lettre de Charles Berthomieux à son cousin (1 mai 1915)
Charles réponds à une demande de son cousin "au 96e RI" qui, ayant perdu une phalange de l'index droit, voudrait sortir de son régiment. Il lui demande conseil. [Cela ne peux pas être Louis Calas].
Dates : 1915
Nombre éléments : 1 carte
Cartes postales vierges (sans correspondance) retour
Achetées pour la correspondance, ces cartes n'ont pas servi. Cependant leur iconographie étant souvent en rapport avec les déplacements de Louis Calas, notamment pendant la guerre, nous les avons classées avec les cartes postales de la correspondance.
123 J 79Algérie
- Aïn-Sefra (2 cartes)
- Batna (1 carte)
- Ben-Ounif (3 cartes)
- Colomb-Béchar (3 cartes)
- Sidi Aïssa (2 cartes)
- Oran (10 cartes)
- Taghit (3 cartes)
- Timgad (1 carte).
Dates : [1907]-[1910]
Nombre éléments : 25 cartes
123 J 80France
- Béziers
- Marssillargues ; Palavas-les-Flots
- Paris
-Toulon
- Verdun : guerre 14-18.
Dates : début XXe
Nombre éléments : 12 cartes
123 J 81Grèce
- Itéa : Campagne d'Orient guerre 14-18 (1 carte).
Dates : [1914]-[1918]
Nombre éléments : 1 carte
123 J 82Italie
- Gènes (5 cartes)
- Tarante (5 cartes)
- Venise (1 carte).
Dates : [1914]-[1918]
Nombre éléments : 11 cartes
123 J 83Maroc
- Bou-Denib (22 cartes)
- Figuig (1 carte)
- Autre ville (2 cartes).
Dates : [1914]-[1918]
Nombre éléments : 25 cartes
123 J 84" Le Britannia " Compagnie Cyprien Fabre
A noter : ce bâtiment de marine aurait été réquisitionné pour le transport des troupes du corps expéditionnaire français.
Dates : début XXe
Nombre éléments : 1 carte
123 J 85Personnes et groupes
- Marcel Sembat : homme politique
- Femmes d'Afrique du Nord
- Groupes de personnes (peut-être la famille de Louis Calas).
Dates : début XXe
Nombre éléments : 11 cartes
3. Mémoires de la guerre, notes et réflexions retour
Après la guerre, Louis Calas a retrouvé la correspondance qu'il avait envoyée à son épouse et à ses proches. Ma famille ayant conservé les cartes et lettres écrites par moi et quelques notes sur carnet pendant l'active de 1907 à 1909 et de la guerre 14-18, j'ai classé le tout par date et copié l'essentiel sur des cahiers qui donnent un aperçu de la vie que j'ai vécu à cette époque déjà lointaine. (seq 67). Ce travail a fixé ses souvenirs et les a datés. Cela a nourri sa réflexion et lui a permis d'écrire des récits de "sa" guerre, sans cesse remaniés. Un feuillet écrit par Suzanne Calas, sa fille, est éclairant sur la façon dont Louis Calas a réalisé ses écrits (séquentiel 79) :
Après avoir très bien écrit cette correspondance sur ce cahier, il a par la suite ôté et ajouté des pages, soit pour mettre en relief certains faits concernant la guerre, soit pour ajouter son opinion sur ce carnage. Bien-sûr la présentation en a souffert. (…) Le tout écrit dans sa 81ème année jusqu'à sa mort survenue à l'âge de 91 ans
123 J 86La guerre 14-18 par Louis Calas et récit biographique.
- Le récit commence ainsi :
De mémoire. Après l'assassinat de Jaurès le 31 juillet 1914, arrêt de travail. Manifestation et cortège à Labastide-Rouairoux. Chant du départ. (...)
Le texte est illustré de dessins découpés dans la presse comme A bas la guerre ou C'était des hommes comme nous dessin de Roger Prat, et de photographies découpées dans les journaux.
- Récit biographique : Un résumé succinct de ma vie [1966] : une pièce de deux feuillets paginée 21 à 24, avec 2 dessins à l'encre dont fusillé pour l'exemple, est insérée dans le cahier.
Né le 14 août 1886, j'ai vécu dans un milieu ouvrier socialiste Affaire Dreyffus. Le J'accuse de Zola. Le procès des Trente. Les attentats anarchistes. De Ravachol à Casério. Les lois scélérates. Les journaux de l'époque : La petite république, Le père peinard, Les temps nouveaux de Jean Girard, Le libertaire, Les fameux dessins de Grand Jouan, L'anarchie de libertad et Anna Mahé. Les martyrs de Chicago etc. Etc. Après le certificat d'études en 1899, j'ai été ouvrier boulanger (…)
A noter : Louis Calas évoque ses lectures (livres et revues) et les cite.
Dates : 1886-1966
Description physique : 1 cahier d'écolier, couleur rose
Autre ancienne cote : 22
123 J 87Récit du masacre 1914-1918 [rédigé entre 1967 et 1977]
Le récit de la guerre par Louis Calas commence de la même façon que le précédent (Voir n° 22). Mais le récit est maintenant structuré par des chapitres.
Dates : 1914-1977
Description physique : 1 cahier d'écolier, couleur rouge
Autre ancienne cote : 23
123 J 88La guerre 14-18, récit rédigé par Louis Calas : les manuscrits " quatre couleurs " (sans date).
Récit.
Commentaire : il apparait que ces écrits ont tous le même aspect. Ces écrits ont été rédigés par Louis Calas au moyen de plusieurs stylos de couleur (noire, rouge, verte, bleue), sans que nous ayons compris la raison de ces changements incessants de couleur. Ils peuvent avoir été écrits dans une même période. L'ensemble est rédigé sur des cahiers d'écoliers dont on a enlevé la couverture. Le texte est rédigé et il est structuré avec des titres et des chapitres. Cependant les cahiers ont été parfois déreliés, sûrement pour faire des ajouts, revenir sur les écrits, les modifier.
Dates : 1914-[vers 1960]
123 J 891914-1915, 1917 : notes et réflexions diverses sur les périodes troublées de l'Histoire de France (1914-1972)
Notes caustiques sur la République, la prise de la Bastille, Louis XVI, Voltaire Le bon monsieur Voltaire (...) qui touchait ponctuellement ses rentes de la traite des esclaves, écrivait à Mme Chatelet que le peuple ressemble à des boeufs, qu'il doit être guidé et non instruit car il n'est pas digne de l'être et qu'il lui faut un aiguillon, un joug et du foin. Voltaire qui réclamait la nécessité de " gueux ignorant " et qui ne voulait pas que son valet sache lire, mais qui par ailleurs se taillait un joli succès populaire en défendant la mémoire du pauvre Calas. Les intellectuels dits de gauche : il leur ressemblait trait pour trait, le genre en moins. Eux-aussi ils ont l'affaire Calas, le Vietnam, La Palestine etc.
En marge de la première page, quelques notes très récentes (vers 1960, 1970).
Dates : 1914-1972
Description physique : 1 cahier d'écolier, couleur bleue.
Autre ancienne cote : 21
123 J 90Réflexions sur la guerre et récit de la guerre (avril à juillet 1917) puis notes très diverses.
Réflexions antimilitaristes qui peuvent aussi être des notes de lecture :
Maudit soit le patriotisme. Ma patrie à moi, c'est l'univers. (...) Vacciné contre les surprises et l'horreur (...) Si vous voulez changer la société, changez d'abord la mentalité des hommes (...) La poudre rassure la sieste des puissants. On fait téter de ce lait aux révoltés qui grondent… (…) Que des industriels chauvins ou non, sous le prétexte de patrie cherche à faire fortune dans le négoce des poudres, des armes, des mitrailles, que les possédants encouragent la fabrication des engins qui feront place nette devant les coffres forts, cela se comprends. Mais que le prolétaire apporte, vende à de telles fins l'effort de ses muscles, l'habileté de ses doigts, qu'il cuisine lui-même les tortures de son agonie, voilà le comble de l'inconscience, de la bêtise et de la veulerie (…)
A noter : brouillon de lettre à M. Semet, du Canard Enchainé pour commenter un article paru le 4 décembre 1968 dans la rubrique La voix au chapitre évoquant les simples lettres, notes ou bafouilles de ceux qui ont fait la guerre. [Roger Semet (1910-1975), romancier et chroniqueur au Canard enchaîné].
Dates : 1917-1968
Description physique : 1 cahier d'écolier couleur rose
Autre ancienne cote : 20
123 J 91Une source de mémoire, sa correspondance : transcription après la guerre (14 août 1914 au 25 octobre 1917)
Dates : 1914-1917
Description physique : 1 cahier d'écolier de couleur jaune ; 1 cahier d'écolier de couleur verte
Autre ancienne cote : 17
123 J 92Une source de mémoire, sa correspondance de poilu envoyée à la famille : transcription, récit et notes.
- Grèce (31 juillet 1918 au 26 mars 1919)
- Algérie-Maroc-sahara (21 octobre 1907 au 10 janvier 1910)

L'ensemble du texte n'est pas chronologique :
La première partie évoque la fin de la guerre où Louis Calas est envoyé en Grèce et commence par ces mots :
Tours 31 juillet 1918. Nous sommes 40 hommes au détachement. Un seul wagon suffit, 40 hommes huit chevaux. Dans l'attente du départ pour Marseille, je te dirai que les bourgeois de Tours ne veulent pas qu'on se ballade en ville. Voilà pourquoi nous sommes en caserne. On peut aller se faire casser la figure de bon-coeur maintenant.
[Ce texte pourrait correspondre au titre de l'ouvrage de Jean Lépine Hommes 40. Chevaux (en long) 8. Dans son carnet de notes, Louis Calas colle une coupure de presse, signée Louis Loreal, pésentant cet ouvrage. Voir notice 24]
La deuxième partie du cahier est consacrée au service d'active de Louis Calas, 1906-1909 au Sahara, comme l'indique l'inscription sur la couverture de celui-ci.
Dates : 1907-1919
Description physique : 1 cahier d'écolier
Autre ancienne cote : 19
123 J 93Une source de mémoire, la correspondance reçue de ses amis : transcription (16 décembre 1917 au 7 avril 1918 ; ajout du 7 juin 1977)
Les poilus amis de Louis Calas :
- Pierre Viguier
- Vinsac Martin
- Pagès Edouard
- Olive Lucien
- Vatisse
- Vialeton (1886-1977).
Dates : 1914-après 1977
Description physique : 1 carnet fabriqué par Louis Calas
Autre ancienne cote : 18
123 J 94Amis poilus, alphabet morse, chansons de guerre : notes de Louis Calas dans un carnet (sans date)
- Adresses de poilus
- Alphabet morse dans l'un des carnets, avec signaux de service (attente, fin de transmission, erreur, répéter, message urgent etc.)
- Repères chronologiques durant la guerre 14-18
- Chanson contestataire : Le plateau de Craonne (manuscrit au crayon sur feuille libre insérée dans le carnet, avec traces de pliures).
(...)
Mais c'est fini car les poilus
Voulons tous se mettre en grève
Car à votre tour, Messieurs les gros
Montez sur le plateau
Puisque vous voulez la guerre
Payez de votre peau.

(quatrième couplet)
(...).
Dates : 1914-[1960]
Description physique : 1 carnet de couleur noire, 1 carnet à couverture toile.
Notes, commentaires : La Chanson de Craonne est une chanson contestataire, chantée par les soldats français pendant la Première guerre mondiale. Elle fut interdite par le commandement militaire qui la censura pour son contenu antimilitariste.
Autre ancienne cote : 27
123 J 95Glanes [après 1933]
Glanes dans les textes publiés. A noter :
- Discours à l'assemblée législative quand vint la discussion de la loi Falloux sur la liberté de l'Enseignement.
- " Ce que Victor Hugo dit "
- Les archives en France
- L'affaire Brochard : déposition devant le conseil de guerre, avec huit camarades dans une grotte, avec épilogue "exécution d'un " bleu de Saint-Cyr ".
- Coupure de presse évoquant l'ouvrage de Jean Lépine Hommes 40. Chevaux (en long) 8 [publié en 1933].
Dates : [après 19-1933 ]
Description physique : Carnet de notes (édité en espéranto, avec petit préambule sur l'oeuvre de Mao Tsé-toung éditée en Chine et traduite en espéranto), réutilisé par Louis Calas et recouvert (par agrafes) en cuir.
Autre ancienne cote : 24
123 J 96Récit, transcriptions de sa correspondance, réflexions et notes de lectures [années 60-70]
Ce sont des essais de rédaction de "sa" guerre, des transcriptions de ses propres écrits, des notes de lectures comme dans Dictature de la bourgeoisie [Sébastien Faure 1920], des brouillons de lettres (pour sa retraite), des citations de texte (Laurent Tailhade), des réflexions personnelles sur la vie au quotidien et la liberté : 7 ans au jour le jour et à la nuit la nuit, le boulot, l'amour, le sommeil, le petit bistrot du coin, les amis, le cinéma, les enquiquinements, les plaisirs des gestes machinaux de l'élémentaire liberté naturelle, la porte que l'on peut ouvrir, l'escalier que l'on peut descendre , etc.
A signaler : une note de la fille de Louis Calas Pierre-Chatelain Tailhade décédé en mars ou avril 1977, Papa Louis Calas décédé le 10 juillet 1977, Jean Rostand décédé le 7 septembre 1977, tous trois humanitaristes dotés d'une grande générosité de coeur, chacun selon ses possibilités a cherché à éclairer les esprits, afin de construire une meilleur société humaine.
Dates : [vers 1960]-1977
Description physique : Bloc-notes
Autre ancienne cote : 29
123 J 97Notes diverses n'ayant pas pris place dans ce classement.
A noter :
- une coupure de presse Donnons la plus large publicité aux crimes de guerre ! , par F. Gouttenoire de Toury. Il s'agit d'une préface pour l'ouvrage de Roger Monclin Les damnés de la guerre [publié en 1934].
- L'homme qui rit chez ses morts, carte postale qui n'est pas en vente à Verdun : Calas commente une photographie (collée) publiée par l'Humanité représentant une visite de Poincaré, souriant, au cimetière.
- Copie de poèmes de Marc Larreguy, médecin et poète pacifiste, publiés dans le recueil La Muse de sang [en 1926] : Mes Ennemis, Vade Retro.
- manuscrits rédigés par Calas Les suppliciés pour évoquer Le chemin des Dames (16 avril 1916), Verdun, La honte (7 septembre 1916), etc.
Dates : 1914-1980
Description physique : 1 liasse
Autre ancienne cote : 30
123 J 98Le Canard Enchainé, ses publications, ses chroniqueurs (antimilitaristes) et quelques échanges épistolaires avec Louis Calas.
- Lettres envoyées aux chroniqueurs du Canard Enchaîné (3 copies de lettres)
Jérôme Gauthier (21 mai 1969 et 23 octobre 1971)
R. Semet (6 mars 1972)
- Réponses (lettres originales) de ces deux journalistes sur des cartons imprimés avec dessin Le canard vous remercie d'avoir pensé à lui et se promet de faire le meilleur usage de votre envoi . Louis Calas évoque notamment l'affaire Arnoult jugée devant le tribunal militaire d'Oran et le R. P. de Foucault ainsi que son ami le commandant Lapérine. A noter : Roger Semet réponds à Louis Calas le 25 mars 1972 Cher ami. Lu avec émotion cette page de souvenirs. Quel dommage que vous n'ayez pas trouvé d'éditeur quand il était encore temps ! Il s'est passé tant de choses depuis ! A titre d'indication J. Louis Talmard a fait tirer 300 exemplaires à son compte pour 800 000 francs environ. [Jean Louis Talmard, Pages de guerres d'un paysan, 1914-1918, Lyon, 1971, 175 p. ].
- Brouillons divers sur la guerre 14-18
- 1908 congrès d'Amiens Les pauvres n'ont pas de patrie.
- Napoléon 1er par Les cahiers de l'académie de l'Histoire.
Dates : 1914-1972
Description physique : 1 cahier d'écolier portant inscription en lettres dorées : Pensionnat de la Présentation, Castres, réutilisé par Louis Calas et recouvert d'un papier bleu portant inscription Clément Ledoux puis Clément Ledoux, Jérôme Gauthier, Nénète Coin-coin : un seul chroniqueur dans le Canard Enchaîné, Châtelain-Tailhade, le fils de Laurent Tailhade [Pierre Châtelain-Tailhade est un journaliste libertaire, pacifiste (1904-1977) collaborateur du Canard Enchainé entre 1937-1938 puis de nouveau à partir de 1950].
Autre ancienne cote : 26
5. Dessins retour
123 J 991914-1918 Recherche de la pureté, Jean Giono, dessin de Louis Calas
Sur deux pages de cahier d'écolier assemblées, Louis Calas figure de chaque côté d'un monument commémoratif de la guerre, une troupe de militaire en marche et de l'autre un troupeau de moutons. Au premier plan, un cimetière et deux soldats regardant la scène. L'un semble tenir un crayon et ne regarde pas la scène. En bas, à gauche, un texte (de Louis Calas ?) : Tous les bouchers toujours reviennent vivants de l'abattoir…Tous crèvent dans leur lit. Ils n'ont pas le courage (ni la pureté) [ajout] du mouton. Il leur est très facile de téléphoner de loin au fond d'un P. C. sûr et confortable " Attaquez coûte que coûte " et de s'en aller ensuite diner. La guerre toujours préparée et déclenchée par la vieille gradaille, financiers et politiciens, par des êtres qui regrettent leurs virilités perdues. Ils font la guerre avec la peau des autres. Prodigues du sang des autres, ces bandits sont avares de leur propre sang.
Dates : 1914-après 1939
Description physique : 2 dessins à l'encre : l'un n'est qu'une ébauche du second, plus complet et rehaussé de couleur rouge.
Notes, commentaires : L'ouvrage de Jean Giono, Recherche de la pureté, a été édité en 1939. C'est un de ses plus beaux textes pacifistes, publié à la veille de la seconde guerre mondiale. Cette conviction pacifiste a été forgée dans les épisodes traumatiques qu'ils a vécu pendant la guerre et dont il continue de souffrir. Cette conviction alimentera directement son engagement intégral pour la cause de la paix pendant les années 30.
(D'après Vincent Mespoulet, 72
Commémorer la Grande Guerre. Oui, mais comment ? site internet http://aggiornamento.hypotheses.org/1828, visité le 5 août 2014).
Nul ne doute que Louis Calas se reconnaisse dans les textes de l'écrivain Jean Giono.
Vincent Mespoulet évoque l'écrivain : Certes Giono fait la guerre mais il est un soldat de mauvaise volonté. Il est fier d'être resté soldat de deuxième classe, de ne jamais avoir été décoré, de n'avoir tué personne en rendant son fusil inutilisable, comme il l'a écrit dans Refus d'obéissance en 1934. Cette mauvaise volonté a été commune parmi les combattants. Elle fait partie des stratégies de contournement et de résistance passive, dans une zone grise à la lisière entre obéissance et désobéissance.
Autre ancienne cote : 28
6. Documentation retour
Fascicules imprimés retour
123 J 100La grève générale et la Révolution : discours sur la grève générale prononcé par Aristide Briand au Congrès du Parti socialiste français. – [S.l.], décembre 1899. (15 p.).
A noter, inscription : " Révoqua les cheminots en grève 1910, fumiste ".

Dates : décembre 1899
Autre ancienne cote : 8
123 J 101La conflagration européenne, ses causes économiques et politiques / L. Lévy-Bruhl. – [S.l.] : Libraire Félix Alcan, 1915. (16 p.).
A noter, inscription : Ouvrage tout à fait conformiste. Voir les nombreux documents anticonformistes exposant la vérité sur cette " boucherie ".

Dates : 1915
Autre ancienne cote : 10
123 J 102Almanach de la paix par le droit. – [S.l.] : [s.n.], 1913, 1915, 1916.
A noter : calendrier en début de fascicule. (3 fascicules).

Dates : 1916
Autre ancienne cote : 11
123 J 103Une conscience pendant la guerre, l'affaire Gaston Rolland / Han Ryner. – Paris : Editions du groupe de propagande par la brochure, mars 1923.
Dates : mars 1923
Autre ancienne cote : 9
123 J 104Les deux méthodes : conférence par Jean Jaurès et Jules Guesde (Lille-1900). – Deuxième édition. – [S.l.] : Edition du Parti socialiste (SFIO), 1925. (38 p.).
Dates : 1925
Autre ancienne cote : 7
123 J 105Les marchands de canons contre la Paix : Discours prononcé à la chambre des Députés par Paul Faure le 11 février 1932. – [S.l.] : Edition du Parti socialiste (SFIO). (36 p.).
Dates : 1932
Autre ancienne cote : 6
Album de cartes postales du Souvenir de la guerre 14-18 retour
123 J 106" Verdun-tourisme "
A noter : la photo N°7 " Monument de la Tranchée des baïonnettes, vue intérieure " est annotée par Melle Calas "Fumisterie. Papa qui a vécu la vie des tranchées, et qui était parfois " nettoyeur de tranchées " dit que les moins nombreux s'enfuyaient au lieu de combattre. Cette tranchée est " un des bourrages de crâne ".
Dates : [après 1918]
Description physique : 20 photographies 65 x 90 mm : ensemble de cartes-photos, légendées au revers et numérotées (rangées dans un étui).
Autre ancienne cote : 12
123 J 107Verdun, la guerre européenne 1914-1918
Dates : [après 1918]
Description physique : 12 cartes postales détachables, légendées, par R.P. Paris.
Autre ancienne cote : 15
123 J 108Fort de Douaumont
Dates : [après 1918]
Description physique : 15 cartes postales détachables, légendées au revers et numérotées, reliées en album et estampillées " Verdun tourisme "
Autre ancienne cote : 13
123 J 109Le circuit des forts
Dates : [après 1918]
Description physique : 21 cartes postales légendées (dont 1 plan), détachables et reliées en album, portant l'estampille " Verdun-tourisme ".
A noter : Au revers des cartes figurent les noms des artistes (architectes, sculpteurs) qui ont réalisés les monuments mémoriaux.

Autre ancienne cote : 14