archives

L'état de la population de Castelnau-de-Lévis : analyse du fond

Vous êtes ici : Activités culturelles et pédagogiques / Service éducatif / Ressources pédagogiques / Dossiers pédagogiques / doc 5 - le fond

Présentation du document

Document facile.

Le document proposé est la première page d'un état de population de Castelnau-de-Lévis, qui en compte 49 (réf. Arch. dép. du Tarn : 63 EDt 1F1). Ce document est l'un des rares recensements de la période révolutionnaire conservés aux Archives départementales du Tarn.

Sa structure est simple :
- un titre ;
- un tableau avec 9 colonnes ;
- un texte final (qui, en réalité, est à la fin de l'état).

Les informations paraissent, a priori, ordonnées : sujet du document, classement des données, conclusion.

Recherche des informations

Quels sont les éléments du document qui répondent aux questions suivantes :

Pourquoi ?
Indication dans le titre : état de la population.

Comment ?
Les informations sont données sous la forme d'un tableau. Elles sont donc organisées. Sans doute veut-on faciliter la rédaction et la lecture des données.

Quand ?
Le titre annonce : l'état de population ... pendant les années 2, 3 et 4 de la République française.
Le document est certifié véritable le 25 nivôse, l'an 4.


République : forme de gouvernement où le pouvoir n'est pas détenu par une seule personne, et dans lequel le chef de l'Etat n'a pas une charge héréditaire.
La France bascule de la monarchie à la première République en septembre 1792 : le roi est remplacé depuis le 11 août par un conseil exécutif de six ministres. Après leur élection, les Conventionnels abolissent la royauté lors de leur première réunion, le 21 septembre.
Années 2, 3 et 4 : années du calendrier révolutionnaire, qui débute à la proclamation de la République. L'an I démarre donc le 22 septembre 1792.
Adopté le 5 octobre 1793, le calendrier révolutionnaire est composé de douze mois de 30 jours et de 5 jours complémentaires (plus un jour tous les quatre ans). Chaque mois est divisé en 3 dé-
cades. Le calendrier est utilisé jusqu'en 1805 (an XIV).
25 nivôse an 4 : 15 janvier 1796.

Où ?
Dans le titre : commune de Castelnau (-de-Lévis), canton de Castelnau, département du Tarn.

Comme déjà indiqué (fiche E 2), nous sommes dans les circonscriptions administratives créées à la Révolution française. La commune de Castelnau-de-Lévis est chef-lieu de canton jusqu'en l'an X, puis dépend du canton d'Albi (Albi-nord en 1973, Albi nord-ouest en 1984).


Qui ?
Qui est à l'origine du document ?
Même si le document ne donne pas d'indication directe, la forme permet de supposer que l'enquête est officielle, que la demande émane des autorités supérieures.

On compte 7 enquêtes de population durant la Révolution française, enquêtes qui parfois se chevauchent. Tous les états ne sont pas de même valeur, et les résultats des opérations de recensement sont approximatifs. Dans certaines communes, les agents municipaux ne savent pas lire et écrire.

Qui est concerné ?
D'après le tableau : les chefs de chaque maison, leur femme, enfants, habitués et domestiques.

Domestiques : le sens est plus large que l'acception actuelle. Sous ce terme on comprend les employés de maison, mais aussi les apprentis et compagnons, les aides, les ouvriers agricoles.
Les contrats d'apprentissage précisent souvent, au XVIIIe siècle, que l'apprenti ne sera pas employé à des tâches domestiques.
Dans ce document, les domestiques sont nommés. Ce n'est pas le cas partout, rendant difficile le suivi des mutations de cette population.

Qui rédige ?
Sans doute l'agent municipal, sans pouvoir l'affirmer.

Qui contrôle ?
Le document est certifié véritable par l'agent municipal, mais aucune signature ne prouve cette mention.

Autres informations
- nom des lieux-dits
- nombre de feux
- âge des personnes
- indication des votants
- changements entre l'an 2 et l'an 4.


Feux : le feu comprend l'ensemble des personnes vivant sous le même toit. Dans le cas présent : chef de famille, la famille, les habitués, les domestiques.
Le feu, sous l'Ancien Régime, est la base fiscale. On recense les chefs de feux pour la répartition de la taille (impôt sur les biens fonciers) et de la capitation (impôt direct calculé en fonction de la qualité et de la profession). On trouve régulièrement l'expression "vivant à même pot et même feu".
Votants : personnes ayant le droit de participer à une élection, expression d'un choix, d'une opinion.
La procédure des élections est peu démocratique à la Révolution, malgré la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. En effet, seuls les citoyens dits "actifs" peuvent voter, c'est à dire ceux qui paient une contribution d'au moins 3 journées de travail. Les autres, dits "passifs", et les femmes, sont exclus du vote.

 

Quels sujets peut-on aborder à partir de ce document ?


Ce document permet d'aborder les thèmes suivants :
- la démographie historique (statistiques, composition de la famille, mouvement de la population...) ;
- la toponymie ;
- l'activité économique à travers les professions ;
- l'aspect politique avec l'indication des votants ;
- l'aspect social en fonction des professions, mais aussi des votants (les plus imposés).

 

                                document précédent - document suivant

 Mentions légales Plan du site Contact