archives

Arpentement et vérification des fiefs de l'hôpital général d'Albi, 1752 : analyse et intérêt du document

Vous êtes ici : Activités culturelles et pédagogiques / Service éducatif / Ressources pédagogiques / Dossiers pédagogiques / hôpital-analyse

La forme

Signature, orientation, échelle : L’auteur est Jean Antoine Cruzel, féodiste d’Albi. Un féodiste ou feudiste est un juriste spécialisé dans le droit féodal et les droits seigneuriaux, souvent chargé de la rédaction des livres terriers.

Le plan est orienté (septentrion = nord ; levant = est ; midi = sud ; couchant = ouest) mais sans échelle.

Description : Vue à vol d’oiseau du quartier de la porte du Tarn. Les noms des rues sont indiqués ainsi que les noms de chacun des propriétaires.

Ce plan est extrait d’un registre. Celui-ci, composé d’une couverture en parchemin, compte 867 pages (avec de nombreux plans), plus un répertoire des fiefs établi par consulat, avec la censive de chacun, et un répertoire des emphytéotes, par ordre alphabétique, avec leur nom, surnom, demeure et censive. A la fin du registre (page 865) on trouve un calcul du nombre de fiefs (soit 467).

Technique graphique, support et dimensions : Plan levé à l’encre sur papier ; 49 x 39 cm.

Dates extrêmes : 1752.

 

Commentaire

On remarque tout d’abord la porte du Tarn au nord. Elle fait partie intégrante de la muraille (voir les créneaux) qui entoure la cité et qui a été également dessiné en partie. Il a déjà été question de la muraille à propos de la porte de Verdusse et il en sera plus amplement question dans le document suivant.

Il faut surtout retenir ici que c’est au niveau de cette porte que se tenait le pontanier à qui l’on remettait le péage dû pour traverser le Pont Vieux.

Deux des rues principales indiquées sur ce plan existe encore de nos jours ce qui permet de se situer plus facilement : la rue de la Grand Côte qui, côté levant, relie le midi à la porte du Tarn ; la côte (aujourd’hui rue) Engueysse qui part du puits représenté à l’Est et se dirige elle aussi vers la porte.

On peut éventuellement remarquer face à la porte du Tarn et le long de la rue de la Grand Côte l’immense maison avec jardin attenant qui appartenait à Jean Pierre Delecouls. La famille Delecouls était une famille marchande importante de la ville.

                                         document précédent - document suivant

 

 

 Mentions légales Plan du site Contact