archives

Constructions sur le Pont Vieux : analyse et intérêt des documents.

Vous êtes ici : Activités culturelles et pédagogiques / Service éducatif / Ressources pédagogiques / Dossiers pédagogiques / maisons-pont-vieux-analyse

La forme

La délibération de la ville d’Albi :

Signature : le document est un détail extrait de la carte du diocèse d’Albi établit en 1642 par Melchior Tavernier. Celui-ci portait le titre de « hydrographe graveur et imprimeur du roy pour les cartes géographiques et autres tailles doulces, demeurant en Lisle du Palais à la Sphère Royale ».
Description : le document représente un profil de la ville d’Albi avec ses anciens remparts et les maisons sur le Pont Vieux.
Technique graphique, support : le document  est tiré d’une carte gravée et entoilée mesurant 43 cm sur 54.
Dates extrêmes : 1642.

Le profil de la ville d’Albi:

Signature : le document a été rédigé par le greffier du consulat d’Albi.
Description : le document est tiré d’un registre des délibérations « générales et particulières, rédigées en langue vulgaire [en occitan] ». Il s’agit de l’extrait d’une délibération autorisant la construction de maisons sur le pont du Tarn [le Pont Vieux].
Technique graphique, support : le document est extrait d’un registre sur papier, in-quarto, de 122 feuillets.
Dates extrêmes : 1404-1411.

Commentaire

Les deux documents sont intéressants à étudier en parallèle car l’un montre les maisons sur le pont, tandis que l’autre donne des indications sur les premières constructions faites sur le pont ; on peut comparer texte et image.

Le profil de la ville d'Albi nous donne une idée de l’aspect du Pont Vieux au milieu du XVIIème siècle. L’intérêt du document repose aussi sur le fait qu’il nous présente une grande partie des remparts de la ville dont il a déjà été question dans les documents précédents.
Enfin, on distingue un grand nombre de clochers dans la ville ce qui permet d’évoquer la forte présence religieuse dans Albi.  Cette présence est très importante avant la Révolution de 1789 : on trouvait alors, autour de l’actuelle rue Emile Grand, cinq églises (Saint-Affric, Saint-Etienne, Saint-Julien, Sainte Martiane et Saint Salvy).

Quant à La délibération, elle nous explique comment un certain Benezeg reçut la permission de construire une maison sur le pont du Tarn en échange d’une certaine somme. Comme toutes les autres (voir document 6), la maison devait être construite sur l’une des piles du pont : en l’occurrence, il s’agit ici de la pile dédiée à Notre-Dame.

 

                                         document précédent - document suivant

 Mentions légales Plan du site Contact