archives

Procès-verbal de l'assemblée des Etats de la province du Languedoc, 1599 : approche du document et de son contexte

Vous êtes ici : Activités culturelles et pédagogiques / Service éducatif / Ressources pédagogiques / Dossiers pédagogiques / pv-pastel-contexte

Au Moyen Age, Albi est un important carrefour commercial, notamment grâce au Pont Vieux.
La fin du XIIIème et le début du XIVème siècles est une période de prospérité pour la ville dont la principale activité artisanale est la draperie (vers 1300).
Albi importe des marchandises lointaines : sel, huile d’olive, poissons de mer (harengs, seiches, sardines, etc.), papier lombard , épices, fourrures et tissus de soie, etc.
A l’inverse, dès la fin du XIIIème siècle, les marchands étrangers viennent en nombre à Albi pour s’approvisionner en céréales et aussi en pastel, indispensable aux teinturiers.

Le pastel est une plante très cultivée à la fin du Moyen Age dans la région située entre Albi, Toulouse et Carcassonne, pour la production d’une teinture bleue. Son nom vient du latin « pasta » (pâte). Dans l’Albigeois, le terme pastel est parfois remplacé par « guède », dont l’origine est incertaine. Les feuilles étaient broyées dans les moulins à pastel et formaient une pâte ensuite fermentée et séchée et présentée sous la forme de boulettes ou coques.

L'utilisation de la teinture de pastel ne se limitait pas aux tissus. Ainsi l'illustrateur des Évangiles de Lindisfarne (île à l’Est de la Grande-Bretagne).employait un pigment à base de pastel comme couleur bleue.

Les « pastelliers » figuraient parmi les plus grandes fortunes de l'époque et ont laissé de nombreux témoignages, comme les grands hôtels particuliers de Toulouse et ceux, plus modestes, d’Albi. Les coques étaient importées de cette région, appelé alors « pays de cocagne », vers les ports français de Bordeaux, Marseille et Bayonne.
Le XVIe siècle marque l'apogée de la culture du pastel occitan. Le bleu était devenu un produit de luxe.

Le pastel fut la seule source de teinture bleue disponible en Europe jusqu'à la fin du XVIe siècle, avant que le développement des routes commerciales vers l'Extrême Orient permette l'arrivée de l'indigo.

 

                                                   document précédent-document suivant

 Mentions légales Plan du site Contact