archives

Paléographie niveau débutant

Vous êtes ici : Paléographie / Accès aux textes par thèmes / Administration

Compoix de Montels, commune de Bellegarde-Marsal

(Arch. du Tarn, 26 EDT CC 5)

 

Voir le document

Télécharger la transcription au format PDF

 

Contexte

En 1606, la communauté de Montels fait établir son compoix ou cadastre par Gaspard Bouthelhier notaire royal. Cette communauté bien qu’attenante  à celle de Bellegarde (devenue aujourd’hui la commune de Bellegarde –Marsal) recense et estime ses biens fonciers à part. La même année Bellegarde fait de même, avec le même notaire, et classe dans la catégorie « forains » (personnes tenant un bien dans la communauté mais n’y résidant pas) les habitants de Montels.

Les deux communautés sont donc véritablement distinctes. Ce compoix présente un préambule à la calligraphie très soignée qui sert ici de clé pour entrer dans l’étude des textes du XVIIe siècle. Vous trouverez outre le texte, sa transcription et son commentaire, un tableau recensant les difficultés de lecture. Bon déchiffrage.

Il s’agit dans ce texte de faire le cadastre de la paroisse de Montels. Katastikhon : liste, devenu en
italien « castato » donne en français, cadastre. Le cadastre donne pour chaque contribuable la valeur
imposable des éléments de son patrimoine. Il sert de base pour lever l’impôt direct le plus important sous l’Ancien Régime : la taille. Le Languedoc est un pays de taille réelle qui, contrairement à la taille personnelle, se calcule sur les biens, non nobles possédés par les contribuables. Ces biens sont la plupart du temps
immeubles (maisons, terres, vignes) mais peuvent parfois être meubles (bétail, outils de travail : métiers à tisser). On parle alors de « cabal » et le compoix devient cabaliste. (Source : Compoix et cadastres du Tarn).

En savoir plus sur le document

En savoir plus sur le compoix de Montels et l’écriture du XVIIe

 

 

 Mentions légales Plan du site Contact