Retracer l'histoire d'une commune

Selon l'époque qui vous intéresse et les paramètres qui éveillent votre curiosité (géographie, population, activités économiques, monuments...) reconstituer l'histoire d'une commune peut s'avérer complexe.

Elle s’effectue avant tout par la consultation des études disponibles sur l’histoire locale et par le dépouillement des fonds d’archives communales.

Les sources communales

Les archives communales sont conservées : 

  • Soit dans les mairies 
  • Soit aux Archives départementales (série E dépôt). Depuis la loi du 21 décembre 1970, les communes de moins de 2000 habitants sont tenues de déposer aux Archives départementales leurs archives de plus de cent ans, les autres ont aussi la possibilité de le faire.

Avant de vous déplacer, nous vous conseillons de regarder si la commune a déposé ses archives aux Archives départementales du Tarn. Liste à consulter ICI. Vous pouvez ensuite prendre connaissance de l'État des fonds où vous trouverez une introduction générale, une bibliographie ainsi qu'un état des fonds des archives communales par communes. A consulter : tome I, pdf (46mo), tome II, pdf (8mo) et tome III, pdf (8mo)

Les registres des délibérations municipales sont les documents les plus riches. Accès aux délibérations municipales de Carmaux ICI

Les sources départementales

Toutes périodes

  • Série E dépôt : archives déposées par les communes du département du Tarn
  • Séries E, F et J : seigneuries, documents de gestion domaniale, pièces provenant de communautés
  • Série Fi : dessins et estampes, gravures, photographies et cartes postales
  • État civil : registres paroissiaux et d'état civil constituée à partir de la collection départementale (sous-séries 4 E, 5 E) et complétée par la collection communale (E dépôt et mairies)
  • Série H dépôt : biens et domaines des établissements hospitaliers
  • Bibliothèque historique, revues et presse : monographies, articles généraux ou thématiques, bulletins municipaux et paroissiaux

Ancien Régime

  • Série C : administration communale, population, police, affaires militaires, voirie
  • Série D : établissements scolaires
  • Séries G et H : seigneuries ecclésiastiques, documents de gestion domaniale, églises paroissiales

Période révolutionnaire

Cette période est particulièrement intéressante puisqu'elle voit la mise en place des nouvelles communes et de leurs institutions.

  • Série L : administrations et tribunaux de la période révolutionnaire
  • Série Q : biens nationaux et domaine

Période moderne 1800-1940

Cette période est très riche et présente de multiples entrées pour mieux connaître la vie et l'administration communale :

  • Série M : circonscriptions territoriales, affaires politiques et économiques, élections, population, affaires économiques et statistiques, forêts, commerce et industries
  • Série O : administration et comptabilité communales, voirie vicinale, dons et legs
  • Série P : cadastre
  • Série S :
    • 2 S, routes ou grande voirie. Circulation et transports routiers
    • 5 S, chemins de fer
    • 7 S, cours d'eau
    • 8 S, mines et énergie
  • Série T :
    • 1 T, enseignement, écoles préélémentaires et élémentaires du Tarn
    • 4 T, affaires culturelles
  • Sous-série 6 U : tribunaux de commerce d'Albi et de Castres
  • Série V : fabriques, immeubles et bâtiments, séquestres consécutifs à la loi de séparation des églises et de l'Etat de 1905
  • Série X : bureaux de bienfaisance et d'assistance, hôpitaux, assistance et prévoyance sociale

Période contemporaine, après 1940

Pour cette période il faut essentiellement consulter, en série W les répertoires et bordereaux de versements de la préfecture et des sous-préfectures.

Pour aller plus loin

La richesse des fonds et collections des Archives départementales du Tarn en fait un passage obligé de l'historiographie de toute commune du département. Néanmoins, il convient de ne pas négliger pour autant :

  • La bibliothèque municipale d'étude de la ville la plus proche 
  • Les archives de la mairie (qui peuvent être en partie déposées auprès des archives départementales) 
  • Les collections et fonds privés